Tťlescope chez astroshop

5MPP #5: Un drone-satellite
Pour l'article d'aujourd'hui, nous allons parler de Zephyr, un drone pouvant servir d'alternative aux satellites.
D'une vingtaine de mètres d'envergure pour un poids d'environ 100 kilos au décollage, il devrait être capable d'emporter une charge utile d'une vingtaine de kilos.
Propulsé par des moteurs électriques, il sera capable de rester en vol à plus de 18 kilomètres d'altitude, évitant ainsi les mauvaises conditions météorologiques, pendant plusieurs mois.
Zephyr est un projet, développé par Airbus, dans le cadre du programme HAPS, pour High Altitude Pseudo Satellite.
Le projet a été lancé en 2003, développé à l'époque par la société QinetiQ. Il a ensuite été racheté par Airbus en 2013.
L'objectif d'Airbus est ainsi de permettre √† des soci√©t√©s priv√©es comme √† des organisations gouvernementales de disposer des capacit√©s d'un satellite, sans devoir obligatoirement passer par la construction co√Ľteuse et le lancement tout aussi co√Ľteux d'un satellite normal.

Zephyr sera décliné en 2 versions: Zephyr S et Zephyr T, pour twin cette dernière version de Zephyr T ayant la taille de 2 Zephyr normaux.

Zephyr T servira probablement beaucoup pour des charges lourdes, impliquant notamment la communication, l'internet, RADAR, LIDAR etc.
Les différentes versions de Zephyr pourront ainsi remplir plusieurs fonctions, comme l'imagerie, la surveillance maritime et frontalière, ainsi que la détection de missiles et bien d'autres, pour citer Airbus.
Zephyr a √©galement battu un record en 2008, en restant 83 heures et 37 minutes en vol, ainsi que le record du vol le plus haut, en juillet 2010, pendant lequel il volera 14 jours. Record qu'il battra encore en Ao√Ľt 2018, en restant cette fois-ci en vol pendant 26 jours, √† approximativement 21 000 m√®tres d'altitude.
Pour résumer rapidement ses avantages et pour encore citer Airbus, une fois n'est pas coutume, il sera entièrement écologique. Totalement réutilisable, il fonctionnera à l'énergie solaire.
Il aura la même endurance qu'un satellite, la précision d'un avion et sera moins cher que les 2.
Flexible, efficace et réutilisable, Zephyr va probablement se faire un nom dans l'aérospatiale d'ici les prochaines années, le temps que les premiers prototypes en cours de production et d'une autonomie de plusieurs mois, ne soient massivement commercialisées.



Mis en ligne le: 02-02-2019 13:32:20
Vues: 195